<<< Sourate précédente Revenir à l'index Sourate suivante >>>

98. Sourate de la Preuve (Al-Bayyina)

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Les infidèles parmi les gens des Écritures ainsi que les polythéistes n’entendaient pas renoncer à leurs croyances tant qu’ils n’avaient pas reçu la preuve évidente, [2] à savoir un Envoyé de Dieu, chargé de leur réciter des feuillets exempts de toute souillure, [3] et contenant des écrits d’une parfaite rectitude. [4] Or, les gens des Écritures ne se sont divisés qu’après que ladite preuve leur fut administrée. [5] Pourtant, que leur a-t-on ordonné, si ce n’est de se vouer exclusivement au culte de Dieu, d’accomplir la salât et de s’acquitter de la zakât, selon les principes de la religion de la droiture?
[6] En vérité, les infidèles parmi les gens des Écritures ainsi que les idolâtres seront voués au feu de la Géhenne où leur séjour sera éternel, car ces gens-là constituent les êtres les plus abjects de l’humanité ; [7] tandis que ceux qui croient et font le bien, ce sont ceux-là les meilleurs êtres de toute la Création,
[8] qui auront, pour récompense, auprès de leur Seigneur les jardins d’Éden, où coulent des ruisseaux et où ils demeureront éternellement, car Dieu sera Satisfait d’eux et eux seront satisfaits de Lui. Voilà ce qui sera réservé à celui qui aura craint son Seigneur !







<<< Sourate précédente Revenir en haut Sourate suivante >>>

Traduction par Mohamed Chiadmi. Maison d'édition : Tawhid.

Pour acheter cette version chez Tawhid, cliquez ici. Attention, cette version est en français uniquement, sans le texte en arabe