<<< Sourate précédente Revenir à l'index Sourate suivante >>>

50. Sourate Qâf (Qâf)

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Qâf. Par le Coran sublime ! [2] Mais les hommes s’étonnent qu’un des leurs soit venu les avertir ! «Voilà une chose bien étrange !, disent les infidèles. [3] Quoi ! Une fois morts et réduits en poussière, pouvons-nous revenir à la vie? Ce serait revenir de bien loin !»
[4] Certes, Nous savons bien à quoi la terre les réduira, Nous qui détenons auprès de Nous un Livre où tout est enregistré. [5] Mais ils ont traité de mensonge la vérité quand elle leur est parvenue, si bien qu’ils se sont retrouvés fort embarrassés. [6] Que n’observent-ils le ciel au-dessus de leurs têtes? Ils verraient alors comment Nous l’avons bâti et paré sans la moindre faille ; [7] et la terre, comment Nous l’avons étendue, comment Nous y avons implanté des montagnes et comment Nous y avons fait croître toutes sortes de magnifiques couples de plantes. [8] Tout cela, à titre d’appel à la clairvoyance et de rappel pour tout serviteur qui veut se repentir. [9] Et l’eau bénie que Nous envoyons du ciel et par laquelle Nous faisons pousser des vergers et des céréales qu’on moissonne, [10] ainsi que les palmiers aux troncs élancés et aux régimes bien ordonnés, [11] pour servir de nourriture aux hommes. C’est par cette eau que Nous redonnons la vie à une terre morte. Et c’est ainsi que Nous ressusciterons les morts. [12] Déjà, avant eux, le peuple de Noé, les gens d’ar-Rass et les Thamûd avaient crié au mensonge ; [13] de même que les `Âd, Pharaon et les contribules de Loth, [14] ainsi que les habitants d’al-Ayka et de Tubba`. Tous traitèrent Nos messagers de menteurs et méritèrent Notre châtiment. [15] Pensent-ils que la première création Nous a épuisé, pour qu’ils soient dans le doute au sujet d’une création nouvelle?
[16] Nous avons créé l’homme et Nous connaissons les plus intimes secrets de son âme, car Nous sommes plus près de lui que sa veine jugulaire. [17] En effet, deux anges se tiennent l’un à droite et l’autre à gauche de l’homme pour enregistrer tous ses faits et gestes, [18] en sorte qu’il ne prononce aucune parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt à l’enregistrer. [19] Et puis voici les râles de la mort qui, du coup, font apparaître la vérité. «Voilà ce que tu as toujours voulu éviter !» [20] Et l’on soufflera dans la Trompette. Voici le Jour promis ! [21] Chaque âme comparaîtra alors avec un guide et un témoin. [22] Et on lui dira : «Tu ne te souciais guère de ce Jour ! Nous t’avons ôté ton voile, et voilà que ta vue est devenue d’un coup perçante !» [23] Et son compagnon dira alors : «Voilà celui dont j’ai la charge, prêt à subir son sort !» [24] – «Jetez en Enfer, ordonnera le Seigneur, tout négateur rebelle, [25] adversaire invétéré du bien, injuste et sceptique, [26] qui associait à Dieu une autre divinité ! Livrez-le à d’affreux supplices !»
[27] Et son mauvais génie s’écriera : «Seigneur ! Ce n’est pas moi qui l’ai incité à la révolte ; il se trouvait déjà dans un profond égarement.» [28] Dieu dira alors : «Cessez de vous disputer devant Moi ! Je vous ai déjà fait parvenir Mes avertissements. [29] Mes arrêts ne sauraient être modifiés et Je n’opprime jamais Mes serviteurs.» [30] Et, ce jour-là, Nous demanderons à l’Enfer : «As-tu encore de la place?», et l’Enfer de répondre : «Envoyez-m’en toujours !» [31] Cependant, le Paradis sera plus rapproché de ceux qui craignent le Seigneur, [32] et il sera dit à ces derniers : «Voilà ce qui vous était promis, ainsi qu’à tout homme plein de repentir et respectueux des prescriptions divines, [33] qui redoute le Miséricordieux en secret et qui revient à Lui d’un cœur attendri par le repentir. [34] Entrez-y en paix ! C’est le jour de l’éternité !» [35] Et là, tous leurs désirs seront satisfaits ; bien plus, ils auront auprès de Nous beaucoup plus que ce qu’ils espéraient !
[36] Que de peuples qui leur étaient supérieurs en puissance n’avons-Nous pas anéantis avant eux ! Ils avaient pourtant vainement cherché un refuge pour échapper à leur sort. [37] Il y a là, en vérité, un rappel pour quiconque sait raisonner, entendre la leçon et la retenir. [38] Nous avons créé les Cieux, la Terre et les espaces interstellaires en six jours, sans avoir ressenti la moindre lassitude. [39] Supporte donc avec patience ce qu’ils disent et célèbre les louanges de ton Seigneur avant le lever et le coucher du soleil ! [40] Glorifie-Le une partie de la nuit et à la fin de chaque prière ! [41] Et sois à l’écoute, le jour où le crieur lancera son appel d’un endroit tout proche, [42] car le jour où retentira, en toute vérité, l’appel solennel sera le Jour de la Résurrection des morts ! [43] En vérité, c’est Nous qui faisons vivre et mourir, et c’est vers Nous que tout fera retour. [44] Le jour où la terre se fendra pour les rejeter brusquement de ses entrailles, il Nous sera très facile de les rassembler. [45] Nous savons fort bien ce que disent les infidèles, mais tu n’as pas mission d’exercer sur eux une quelconque contrainte. Contente-toi d’avertir, par ce Coran, ceux qui redoutent la menace de Mes rigueurs !







<<< Sourate précédente Revenir en haut Sourate suivante >>>

Traduction par Mohamed Chiadmi. Maison d'édition : Tawhid.

Pour acheter cette version chez Tawhid, cliquez ici. Attention, cette version est en français uniquement, sans le texte en arabe