<<< Sourate pr�c�dente Revenir � l'index Sourate suivante >>>

19. Sourate de Marie (Maryam)

Au nom de Dieu, le Cl�ment, le Mis�ricordieux.

[1] Kf - H - Y - Ayn - Sd.
[2] Ceci est lvocation de la grce que ton Seigneur fit Son serviteur Zacharie, [3] lorsque celui-ci Lui avait adress en secret cette prire : [4] Seigneur, dit-il, mes forces dclinent, ma chevelure sillumine de blancheur. Et jamais, Seigneur, je nai t du en Tadressant mes prires. [5] Je crains la parentle, aprs ma mort, car ma femme est strile. Accorde-moi, par un effet de Ta grce, un successeur, [6] qui hritera de moi et de la famille de Jacob. Et fais, Seigneur, quil soit agr de Toi ! [7] Zacharie, lui fut-il dit, Nous te faisons lannonce dun garon qui portera le nom de Jean et auquel Nous navons pas donn dhomonyme auparavant. [8] Comment, Seigneur, pourrais-je, dit Zacharie, avoir un fils, quand mon pouse est strile et que moi-mme jai atteint lge de la dcrpitude? [9] Il lui fut rpondu : Ton Seigneur a dit : Il en sera ainsi ! Rien de plus facile pour Moi. Et toi-mme, tu ntais rien quand Je tai cr ! [10] Seigneur, reprit Zacharie, donne-moi un signe de cet vnement. Ton signe, lui fut-il dit, sera que tu ne pourras pas parler aux gens durant trois jours, quoique bien portant. [11] Zacharie quitta alors le sanctuaire et, se dirigeant vers les siens, il les invita prier matin et soir.
[12] Jean ! Applique-toi ltude du Livre avec ferveur ! Et Nous lui donnmes ds son enfance la sagesse, [13] ainsi que la tendresse et la puret, par un effet de Notre grce. Il craignait Dieu, [14] il tait plein de pit filiale pour ses parents et il ntait ni violent ni dsobissant. [15] Que la paix soit sur lui le jour o il naquit, le jour o il mourra et le jour o il sera ressuscit !
[16] Rappelle aussi lhistoire de Marie, telle quil est fait mention dans le Coran, lorsquelle se retira en un endroit situ lest, loin de sa famille, [17] et tendit un voile entre elle et les siens. Cest alors que Nous lui envoymes Notre Esprit qui se prsenta elle sous la forme dun homme accompli. [18] Elle lui dit : Je cherche refuge contre toi auprs du Tout-Misricordieux, si tant est que tu Le craignes. [19] Je ne suis, dit-il, quun envoy de ton Seigneur, charg de te faire prsent dun garon immacul. [20] Comment, stonna-t-elle, pourrais-je avoir un enfant alors quaucun tre humain ne ma jamais touche et que je nai jamais t une femme de murs lgres? [21] Il lui fut rpondu : Ainsi en a dcid ton Seigneur qui a dit : Rien nest plus facile pour Moi. Nous ferons de cet enfant un signe pour les hommes et une misricorde manant de Nous. Et il en fut ainsi.
[22] Elle devint donc enceinte de lenfant et se retira avec lui en un lieu loign. [23] Puis, saisie par les douleurs de laccouchement, elle sadossa au tronc dun palmier en scriant : Plt Dieu que je fusse morte et oublie bien avant cet instant ! [24] Une voix lappela alors de dessous delle : Ne tafflige point ! Ton Seigneur a fait jaillir un ruisseau tes pieds. [25] Secoue vers toi le tronc du palmier, il en tombera sur toi des dattes mres et succulentes.
[26] Mange, bois et rjouis-toi ! Sil tarrive de voir quelquun, dis-lui : Jai fait vu dun jene au Tout-Misricordieux. Je ne parlerai donc aujourdhui aucun tre humain.
[27] Puis elle revint auprs des siens avec lenfant dans ses bras. Marie, lui dirent-ils, quel acte monstrueux as-tu commis l ! [28] sur dAaron ! Ton pre na jamais t un homme dprav ni ta mre une femme prostitue ! [29] Marie leur fit signe de sadresser lenfant. Est-il possible, stonnrent-ils, de parler un enfant encore au berceau?
[30] Je suis, dit lenfant, un serviteur de Dieu. Il ma donn lcriture et a fait de moi un prophte. [31] Il a fait de moi un tre bni o que je sois. Il ma ordonn de pratiquer la salt et la zakt, ma vie durant, [32] ainsi que dtre bon envers ma mre, et Il na point fait de moi un tre violent ni mchant. [33] Que la paix soit sur moi le jour o je naquis, le jour o je mourrai et le jour o je serai ressuscit ! [34] Tel est, en toute vrit, Jsus, fils de Marie, qui fait encore lobjet de tant de querelles.
[35] Il est inconcevable que Dieu Se donne un fils. Sa gloire ne saurait y consentir ! En vrit, quand Il dcide une chose, il Lui suffit de dire : Sois !, et la chose est. [36] En vrit, Dieu est mon Seigneur et le vtre. Adorez-Le ! Telle est la voie de la rectitude !
[37] Par la suite, les factions divergrent entre elles. Malheur donc aux ngateurs, lors de leur comparution en un jour terrifiant ! [38] Comme ils entendront bien et comme ils seront clairvoyants le jour o ils se prsenteront devant Nous ! Mais, aujourdhui, les injustes sont dans un garement vident.
[39] Prviens-les du Jour des regrets quand on aura irrvocablement prononc les arrts, alors quils vivent encore dans linsouciance et limpit. [40] Cest Nous qui hriterons de la Terre et de tout ce quelle porte, et cest Nous quils feront tous retour.
[41] Et rappelle lhistoire dAbraham, telle quelle se trouve dans le Coran. Ctait un homme vridique et un prophte, [42] quand il dit son pre : Cher pre ! Pourquoi adores-tu ce qui ne peut ni entendre, ni voir, ni ttre daucun secours? [43] Cher pre ! Jai reu une part de science qui ne test point parvenue. Suis-moi ! Je te guiderai vers le droit chemin. [44] Cher pre ! Nadore pas Satan, car Satan a toujours t rebelle au Misricordieux. [45] Cher pre ! Je crains quun chtiment du Tout-Clment ne vienne te frapper et que tu ne deviennes un suppt du dmon. [46] Serais-tu hostile mes divinits?, rtorqua son pre. Abraham ! Si tu ne cesses pas de les dnigrer, je te ferai lapider. Et maintenant disparais de ma vue, et pour bien longtemps ! [47] Adieu, rpondit Abraham. Jimplorerai en ta faveur le pardon de mon Seigneur, car Il a toujours t Bienveillant mon gard. [48] Je me retire loin de vous et des divinits que vous invoquez en dehors de Dieu, pour me consacrer linvocation de mon Seigneur. Il se peut que je ne sois pas du dans mon appel !
[49] Puis, quand il se fut spar deux et de ce quils adoraient en dehors de Dieu, Nous lui fmes don dIsaac et de Jacob, et Nous levmes chacun deux au rang de prophte. [50] Nous les remes en Notre grce et Nous les dotmes dun franc et sublime parler.
[51] Rappelle galement lhistoire de Mose, telle quelle est cite dans le Coran. Ctait un vritable lu de Dieu, un messager et un prophte.
[52] Nous lappelmes du versant droit du Sina et Nous en fmes un confident. [53] Et par un effet de Notre grce, Nous lui donnmes son frre Aaron comme prophte. [54] Rappelle aussi lhistoire dIsmal, telle quelle est cite dans le Coran. Il tait fidle ses promesses et il tait un messager et un prophte. [55] Il recommandait sa famille la prire et la zakt, et il tait agr auprs de son Seigneur. [56] Rappelle aussi lhistoire dIdrs, telle quelle est cite dans le Coran. Ctait un homme vridique et un prophte [57] et Nous lavons promu un rang lev.
[58] Tels sont ceux que Dieu a gratifis de Ses bienfaits parmi les prophtes qui descendent directement dAdam, ou qui sont issus des rescaps de larche de No, ou de la postrit dAbraham et dIsral, ou de ceux que Nous avons mis sur la bonne voie et que Nous avons lus. Lorsque les enseignements du Misricordieux taient rcits ces hommes, ils se prosternaient face au sol en pleurant. [59] Vinrent leur suite dautres gnrations qui dlaissrent la prire et suivirent leurs passions, se vouant ainsi au malheur et la perdition, [60] lexception de ceux qui se repentent, croient et font le bien. Ceux-l auront accs au Paradis, sans tre en rien lss ; [61] ils seront admis aux jardins dden que le Misricordieux a promis Ses serviteurs qui croient au mystre, car Ses promesses sont toujours tenues. [62] L, ils nentendront nulle parole frivole, mais entendront uniquement des salutations et des paroles aimables. Quant leur nourriture, elle leur sera servie matin et soir.
[63] Tel est le Paradis que Nous donnerons en hritage ceux de Nos serviteurs qui auront t pieux. [64] Nous ne descendons disent les anges, que sur ordre de ton Seigneur qui est le Matre de notre prsent, de notre pass et de notre avenir. Ton Seigneur nest point oublieux,
[65] car Il est le Seigneur des Cieux, de la Terre et des espaces interstellaires. Adore-Le donc avec constance et patience ! Lui connais-tu un homonyme? [66] Lhomme interroge : Lorsque je serai mort, me fera-t-on sortir vivant de ma tombe? [67] Mais lhomme ne se rappelle-t-il pas quen le crant la premire fois, Nous lavons bien tir du nant? [68] Par ton Seigneur, Nous rassemblerons les humains et les dmons et Nous les mettrons genoux autour de lEnfer ; [69] puis Nous sparerons, de chaque groupe, ceux qui auront t les plus hostiles au Misricordieux, [70] car Nous connaissons mieux que quiconque ceux qui mritent le plus dy tre brls. [71] Et il nest pas un seul de vous qui ne doive aborder lEnfer. Cest l un arrt irrvocable de ton Seigneur. [72] Nous sauverons ensuite ceux qui auront vcu dans la pit et y abandonnerons, agenouills, les injustes.
[73] Lorsquon leur rcite Nos versets, comme preuves videntes, les ngateurs disent aux croyants : Qui de nous ou de vous mne la meilleure vie et a la situation la plus confortable? [74] Or, combien de gnrations, avant eux, navons-Nous pas ananties, qui pourtant les surpassaient par leurs richesses et leur splendeur?
[75] Dis-leur : Que le Misricordieux prolonge suffisamment la vie de ceux qui vivent dans lgarement jusqu ce quils voient ce dont ils sont menacs, soit le chtiment de ce monde, soit lHeure de la Rsurrection ! Ils sauront alors qui des croyants ou des impies occupe la plus mauvaise position et dispose des plus faibles moyens. [76] Dieu guidera encore mieux ceux qui se trouvent dj sur la bonne voie, et ce sont les bonnes uvres durables qui trouveront auprs de ton Seigneur la meilleure des rcompenses et les suites les plus heureuses.
[77] Que penses-tu de cet impie qui, aprs avoir reni Nos signes, continue affirmer : Jaurai malgr tout richesses et enfants ! [78] A-t-il perc le mystre ou dtient-il une promesse du Misricordieux? [79] Bien au contraire ! Nous inscrirons ses propos et Nous prolongerons en dure son chtiment. [80] Cest Nous qui hriterons des richesses et des enfants dont il parle. Quant lui, il comparatra devant Nous, tout seul.
[81] Les hommes adoptent des divinits en dehors de Dieu, dans lespoir daccrotre leur puissance. [82] Quelle erreur ! Ces divinits renieront un jour leurs adorateurs et seront pour eux des adversaires. [83] Ne vois-tu pas que Nous envoyons les dmons lassaut des ngateurs pour les inciter la rvolte? [84] Ne sois donc pas trop press leur sujet, car Nous tenons un compte prcis de tous leurs actes.
[85] Le jour o Nous rassemblerons les hommes pieux devant le Misricordieux, tels des htes de marque, [86] et o Nous pousserons les criminels vers lEnfer, tel un troupeau quon conduit labreuvoir, [87] seul pourra intercder auprs de Dieu celui qui aura conclu un pacte avec le Misricordieux. [88] Ils disent que le Misricordieux Sest donn un enfant ! [89] Quel blasphme abominable profrez-vous l ! [90] Car, vous entendre, peu sen faut que les Cieux ne se fendent, que la Terre ne sentrouvre et que les montagnes ne scroulent ! [91] Ils attribuent au Misricordieux un enfant, [92] alors quil ne sied nullement au Misricordieux davoir un enfant !
[93] En vrit, tous ceux qui sont dans les Cieux et sur la Terre devront comparatre devant le Misricordieux, en humbles serviteurs, [94] car Il les a tous recenss et dnombrs un un. [95] Et au Jour du Jugement dernier, chacun deux se prsentera seul devant Lui.
[96] Ceux qui auront cru et accompli de bonnes uvres, le Misricordieux sera pour eux Plein de sollicitude. [97] Nous avons rendu le Coran facile en te le rvlant dans ta propre langue, afin que tu ten serves pour annoncer la bonne nouvelle ceux qui craignent le Seigneur et adresser un avertissement aux esprits rebelles. [98] Que de gnrations avant eux avons-Nous fait prir ! En aperois-tu un seul individu qui vive encore ou en entends-tu le moindre murmure?







<<< Sourate pr�c�dente Revenir en haut Sourate suivante >>>

Traduction par Mohamed Chiadmi. Maison d'�dition : Tawhid.

Pour acheter cette version chez Tawhid, cliquez ici.