<<< Sourate précédente Revenir à l'index Sourate suivante >>>

15. Sourate d’Al-Hijr (Al-Hijr)

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

[1] Alif - Lâm - Râ. Voici les versets du Livre et d’un Coran édifiant. [2] Au Jour du Jugement, les négateurs regretteront peut-être de n’avoir pas été musulmans. [3] Laisse-les faire bonne chère, s’adonner aux plaisirs de la vie et se bercer d’illusions. Ils connaîtront bientôt la Vérité. [4] Nous n’avons anéanti aucune cité qui n’ait eu son terme fixé en un Écrit connu d’avance. [5] Et aucune communauté ne saurait avancer ni retarder le terme qui lui est assigné. [6] Les négateurs disent : «Ô toi à qui le Coran a été révélé ! Tu n’es en vérité qu’un possédé ! [7] Pourquoi n’es-tu pas accompagné d’anges, si ce que tu dis est la vérité?» [8] Nous n’envoyons les anges que pour porter des arrêts ; et alors, aucun répit ne sera plus accordé aux impies.
[9] C’est Nous, en vérité, qui avons révélé le Coran, et c’est Nous qui en assurons l’intégrité. [10] Et Nous avons déjà, avant toi, envoyé des messagers aux peuples anciens ; [11] mais aucun messager ne s’est présenté à eux sans qu’ils l’aient tourné en dérision.
[12] C’est ainsi que Notre message ne fera qu’effleurer le cœur des criminels sans y laisser aucune trace, [13] et sans qu’ils y croient, car le sort réservé aux peuples anciens ne les a point édifiés. [14] Et même si Nous leur ouvrions une porte sur le Ciel, et qu’ils pussent à chaque instant y monter, [15] ils diraient encore : «C’est une hallucination, ou plutôt nous sommes sous l’effet d’un envoûtement !»
[16] Nous avons placé dans le ciel des constellations zodiacales et Nous l’avons embelli pour le plaisir de ceux qui veulent le contempler, [17] et Nous l’avons mis hors d’atteinte de tout démon maudit. [18] Celui qui s’en approche pour voler quelque secret, aussitôt une flamme éblouissante le poursuit. [19] Nous avons étendu la terre, y avons implanté des montagnes et y avons fait pousser toute chose dans une proportion mesurée. [20] Nous l’avons dotée d’éléments nutritifs pour vous, et pour tant d’autres créatures dont vous n’êtes pas les nourriciers. [21] Et il n’est rien dont Nous ne détenions les trésors. Mais Nous ne les faisons descendre qu’en quantité déterminée. [22] Nous envoyons des vents fécondants et Nous faisons descendre du ciel une eau avec laquelle Nous étanchons votre soif, et que vous n’aviez pas vous-mêmes emmagasinée.
[23] C’est Nous qui donnons la vie et la mort et c’est Nous qui sommes l’Héritier de l’Univers. [24] Certes, Nous connaissons parmi vous les générations révolues et Nous connaissons les générations à venir. [25] Et c’est ton Seigneur qui les rassemblera toutes, car Il est Sage et Omniscient. [26] Nous avons créé l’homme d’une argile extraite d’un limon fétide, [27] alors que Nous avions, auparavant, formé les djinns d’un feu subtil.
[28] Un jour, ton Seigneur dit aux anges : «Je vais créer un être humain avec de l’argile extraite d’un limon fétide. [29] Lorsque Je lui aurai donné sa forme et insufflé en lui de Mon Esprit, vous vous jetterez devant lui et vous vous prosternerez !» [30] Tous les anges se prosternèrent ; [31] seul Satan refusa de le faire.
[32] Dieu lui dit alors : «Pourquoi n’es-tu pas parmi ceux qui se prosternent?» [33] Satan répondit : «Je n’ai pas à me prosterner devant un être que Tu as tiré d’une argile extraite d’un limon fétide.» [34] – «Hors d’ici !, ordonna le Seigneur. Tu es à jamais maudit ! [35] Que la malédiction te poursuive jusqu’au Jugement dernier !» [36] – «Seigneur, dit Satan, accorde-moi un répit jusqu’au Jour où les morts seront ressuscités.» [37] – «Soit, répondit le Seigneur, tu seras parmi ceux qui attendront, [38] jusqu’au délai fixé.» [39] – «Seigneur, dit Satan, puisque Tu m’as égaré, je m’emploierai à égarer les hommes, en embellissant, à leurs yeux, la vie sur Terre, [40] excepté les fidèles que Tu auras élus.» [41] – «Voici une règle qui sera souveraine, dit le Seigneur. [42] Tu n’auras aucune prise sur Mes serviteurs, excepté ceux qui te suivront parmi les dévoyés [43] et qui se retrouveront tous dans la Géhenne.»
[44] Cette dernière aura sept portes, dont chacune d’elles sera destinée à une catégorie de damnés. [45] Certes, les pieux auront accès à des Jardins et à des sources. [46] «Entrez-y en paix et en toute confiance !», leur sera-t-il dit. [47] Leurs cœurs auront été purgés de toute haine. Ils y vivront en frères, se tenant face à face sur leurs trônes. [48] Toute souffrance leur sera épargnée et nul ne pourra jamais les déloger.
[49] Informe Mes serviteurs que Je suis le Clément, le Miséricordieux [50] et que, quand Je sévis, Je le fais avec rigueur.
[51] Rappelle-leur l’histoire des hôtes d’Abraham ,
[52] qui s’étaient introduits chez lui en le saluant. «En vérité, vous me faites peur !», leur dit-il. [53] – «N’aie crainte !, dirent les hôtes. Nous venons t’annoncer une bonne nouvelle, celle de la naissance d’un garçon plein de savoir.» [54] – «Et vous m’annoncez cette bonne nouvelle, dit Abraham, au moment où je ne suis plus qu’un vieillard? Quelle étrange annonce !» [55] – «Nous t’annonçons la vérité. Ne sois donc point de ceux qui désespèrent !», dirent-ils. [56] – «Mais qui désespérerait de la grâce de son Seigneur, reprit Abraham, hormis les égarés?» [57] Et il ajouta : «Quel est le but de votre visite, ô messagers?» [58] – «Nous sommes envoyés, dirent-ils, pour sévir contre un peuple criminel. [59] Seule la famille de Loth sera épargnée tout entière, [60] excepté sa femme.» Nous avions décidé, en effet, qu’elle serait du nombre des réprouvés.
[61] Et lorsque les messagers se présentèrent chez la famille de Loth, [62] ce dernier leur dit : «Votre visite me surprend, étrangers !» [63] – «Ne sois pas surpris, dirent-ils, nous venons réaliser ce dont ton peuple a toujours douté. [64] Nous t’apportons la Vérité et nous sommes de bonne foi. [65] Sauve-toi avec les membres de ta famille à la fin de la nuit ! Tiens-toi derrière eux et veille à ce qu’aucun d’entre vous ne se retourne ! Dirigez-vous là où il vous sera ordonné !» [66] Et Nous lui signifiâmes alors cet arrêt, à savoir que son peuple serait anéanti, à la pointe du jour, jusqu’au dernier.
[67] Les gens de la ville étaient déjà chez Loth, tout joyeux. [68] Loth leur dit : «Ces gens sont mes hôtes. Ne me déshonorez pas ! [69] Craignez Dieu ! Épargnez-moi cette honte !» [70] – «Ne t’avons-nous pas défendu, répliquèrent-ils, de recevoir des étrangers chez toi?»
[71] – «Voici mes filles en mariage, reprit Loth, si vous tenez à assouvir vos désirs !» [72] Mais ces gens, dans leur délire, avaient perdu tout contrôle sur eux-mêmes. [73] Aussi furent-ils saisis par le cri terrifiant au lever du jour. [74] Et Nous mîmes alors la ville sens dessus dessous et Nous fîmes pleuvoir sur elle des pierres brûlantes d’argile. [75] Il y a bien en cela des signes pour ceux qui savent en méditer la leçon. [76] Les ruines de cette ville sont encore visibles sur un chemin bien fréquenté. [77] N’y a-t-il pas là un véritable signe pour les croyants?
[78] Les habitants d’al-Ayka étaient également injustes. [79] Aussi les avons-Nous châtiés. Et leur cité al-Ayka, comme l’autre Sodome, se trouve sur un chemin bien fréquenté. [80] Quant aux habitants de Hijr qui avaient traité les prophètes de menteurs [81] et qui s’étaient détournés de Nos signes, quand Nous les leur avions fait parvenir, [82] se contentant de creuser leurs demeures dans le roc des montagnes en toute sécurité, [83] eux aussi furent saisis par le cri terrifiant au lever du jour, [84] et tout ce qu’ils possédaient ne leur a en rien servi. [85] Nous n’avons créé les Cieux, la Terre et les espaces interstellaires qu’en toute vérité. L’Heure du Jugement approche, fais donc preuve d’une noble indulgence, [86] car c’est ton Seigneur qui est le Créateur et le Connaisseur par excellence.
[87] Nous t’avons donné les sept versets qu’on répète à chaque salât, ainsi que le Coran sublime. [88] Ne te laisse donc pas éblouir par les richesses dont Nous avons doté quelques couples parmi les impies ! Ne t’afflige point à leur sujet ! Sois bienveillant à l’égard des croyants ! [89] Dis : «Je suis l’avertisseur explicite.» [90] De même Nous avons infligé un châtiment aux dissociateurs [91] qui ont qualifié le Coran de «fragments décousus» ! [92] Par ton Seigneur ! Nous les soumettrons tous à un interrogatoire sévère [93] au sujet de leurs agissements. [94] Proclame donc hautement les ordres que tu as reçus et détourne-toi des idolâtres ! [95] En vérité, Nous Nous chargeons des persifleurs, [96] ceux qui associent une autre divinité au Seigneur et qui seront un jour mis en face de leurs erreurs ! [97] Nous savons bien que leurs dénigrements t’oppressent le cœur. [98] Célèbre donc les louanges de ton Seigneur et sois du nombre de Ses adorateurs ! [99] Et adore ton Seigneur jusqu’à ce que te parvienne la certitude !







<<< Sourate précédente Revenir en haut Sourate suivante >>>

Traduction par Mohamed Chiadmi. Maison d'édition : Tawhid.

Pour acheter cette version chez Tawhid, cliquez ici. Attention, cette version est en français uniquement, sans le texte en arabe